Cette page est consacrée à l'aviation générale .

 

Table des sujets traités:

 

APTITUDE

SE PERFECTIONNER

INSTRUCTEUR

VOYAGER

CHOISIR UN CLUB

$$ COMBIEN $$ ?

 

LICENCES

 

 

  

APTITUDES:

Les aptitudes nécessaires pour se lancer dans la pratique de l'aviation de loisir ne sont pas très complexes. Il faut un certificat médical délivré par un médecin agrée aéronautique. Le club que vous choisirez vous indiquera des adresses de praticiens.

Faire absolument un vol d'initiation avec un instructeur pour connaître les sensations que vous allez devoir surmonter au début et ce avant de prendre une cotisation. Le désir de vouloir apprendre à piloter ne suffit malheureusement pas. Il n'est pas rare de voir des élèves pilotes abandonner pendant le cycle de formation. C'est également pourquoi il est important de bien choisir le club

La qualité que vous devez absolument avoir est la PATIENCE. Lorsque l'on est élève on apprend très vite l'impact des contraintes météo. Vous ne comprenez pas, alors voici quelques exemples; plafond trop bas, vent trop fort, pas dans l'axe, turbulences...

Si vous ne disposez pas d'une demi-journée de libre ne faite même pas le déplacement jusqu'au CLUB.

CHOISIR UN CLUB:

 Le premier critère de choix, c'est évidemment la proximité. La majorité des Clubs sont des associations du type Loi 1901. En devenir membre ne demande que peut de formalité et on y est toujours très bien accueilli. Si vous avez une idée très précise des activités aéronautiques que vous allez pratiquer il faut alors faire dès le départ la démarche de se tourner vers le club qui vous apportera la meilleur couverture de ses activités.

(Photos du terrain de Longuyon-Villette ci-dessus et gauche)

Pour vous éclairer un peu plus je rajouterai ces deux exemples :
                                          1- Vous voulez pratiquer la voltige, tournez-vous tout de suite vers un club qui pratique la discipline car par expérience personnelle je peux vous dire qu'il est très difficile d'amener une nouvelle discipline dans un club en place depuis des dizaines de décennies sans créer des problèmes entre les membres. Vous voulez en faire un loisir, il faut mettre toutes les chances de son coté pour pouvoir progresser dans un milieu où les gens se comprennent..
LISTE

                                           2-Votre souhait est de faire des voyages lointains, lors de votre première visite dans le club faites vous expliquer les conditions pour emprunter un avion au club, les conditions sont très variable d'un club à l'autre et certaines contraintes de l'un vous feront préférer l'autre. Là aussi vous allez voir des différences assez extraordinaire entre les différents Clubs.

$$COMBIEN$$

 Pour estimer le coup d'une formation il faut d'abord connaître le niveau que vous voulez atteindre .La licence(brevet) qui s'y rapporte pourra éventuellement modifier votre parcours. Voyons pour l'instant le cas de quelqu'un qui se lance dans une formation de pilote de tourisme.

On distingue pour l'instant encore et ce malgré l'arrivé des licences deux brevets:

 

LICENCES

 

Liste des qualifications de classe que l'on peut obtenir.

Pour le moment pour piloter un monomoteur ayant un train rentrant où une hélice à pas variable, il faut être titulaire d'une qualification de Classe B.

La Classe C correspond à des avions équipés de moteur turbo-propulseur dont la masse maxi ne dépasse pas 5700 Kg.

La Classe D sont des avions turboréacteur à masse inférieure à 5700 Kg.

La Classe E est la classe à obtenir pour piloter les avions multi-moteurs toujours avec une masse inférieur à 5700 Kg.

La Classe H pour le pilotage d'hydravion.

SE PERFECTIONNER:

Introduction

C'est une question vaste comme l'aviation, je vais donc vous parler de ma propre expérience de perfectionnement perpétuel. Savoir se remettre en question fréquemment est une des meilleures résolutions à mon avis. Apprendre des autres, savoir se critiquer aussi, voilà des réactions bien aéronautiques. Rien n'est malheureusement jamais acquit en terme d'aviation, c'est ce qui rend se sport si attrayant à mes yeux sans doute; car on ne se retrouve jamais deux fois dans la même situation à quelques minutes d'intervalle.

Mes trucs:

 Dés les premiers vol solo faire systématiquement et à chaque fois aux moins deux simulations d'atterrissages en campagne et de préférence de types différents. (Ex: PTE départ 1500Ft puis PTO 1000 Ft au seuil de piste.)Il est évident que c'est moins drôle que de se balader au-dessus de la campagne mais le jour ou vous en aurez besoin votre entraînement vous permettra d'affronter cette situation de stress.

Voler le plus souvent avec un passager ou un autre pilote. Cela peut paraître bizarre mais réfléchissez à votre comportement lorsque vous êtes seul. Il est évident qu'accompagné on est plus exigent avec soi...

Ne pas voler toujours avec la même machine est aussi un notion très importante pour se perfectionner car la routine ne s'installe pas. Vous pourriez être étonné comme je l'ai été une fois avec deux avions du même constructeur; bien qu'identique par leurs aspects extérieurs, leurs comportements en vol étaient totalement différents.

Un perfectionnement dans la rigueur de pilotage est le passage d'une autorisation voltige. Si vous n'avez jamais piloté de Cap10 ou de CR100 attendez-vous à devoir faire des tours de piste avant de pouvoir être lâcherAutorisation de l'instructeur à partir seul. Ces avions sont très fin à piloter et demande une bonne dose de concentration surtout par vent de travers.

 

A suivre....